AccueilRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Journal de bord de Yuri

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Yuri
Membre
Tireuse d'Elite des Dauphins
Shade
MembreTireuse d'Elite des DauphinsShade
avatar

Date d'inscription : 07/08/2013

Nombre de messages : 181


Feuille de personnage
Mise à prix [Criminel only]: 70.355.000 Berries
Matricule [Marine Only]:
Pouvoirs:

MessageSujet: Journal de bord de Yuri   Lun 6 Aoû - 0:51

Journal de bord de Yuri

Introduction

Ce n'est que peu de temps avant que je sois séparé de mes parents que ces derniers me racontèrent l'histoire de ma naissance

- Bon sang ! Qu'est-ce que j'ai encore pêché comme saloperie ! Décidément, les gens sont des gros cochons, ils jetent n'importe quoi à la mer comme déchets !

Kuro Alfred n'arrêtait pas de jurer. Après tout, ce n'était pas entièrement de sa faute, il prenait constamment des choses immangeables dans ses filets et il commençAit sérieusement à en avoir marre. Remontant ces derniers, il devint très pâle en voyant ce qu'il y avait à l'intérieur. Fébrile et tremblant, il prit le plus délicatement qu'il le pouvait le bébé qui ce trouvait à l'intérieur du panier en osier. Il approcha son oreille de son coeur et celui-ci semblait toujours battre, ce qui rassura le pêcheur.

- Allez p'tite tête, t'es qu'à l'aube de ta vie, tu dois survivres ! Dit-moi quelque chose, je t'en supplie !

Montrant très bien que ce n'était pas un mauvais gars, il tenta de parler au bébé en le secouant un tout petit peu en l'emballant dans son vieux manteau, qui l'avait protégé du froid depuis de très longues années. Au bout de quelques minutes, le nourrisson ce mit à pleurer, ce qui soulagea grandement Alfred, qui faillit en pleurer, tellement il en était ému. Le bébé était véritablement en vie et quoiqu'il puisse lui être arrivé, il l'aiderait à retrouver ses parents, il était persuadé qu'avec sa chance, il réussirait à les retrouver. Cependant, après avoir accosté et cherché de longues heures, il ne retrouva pas les parents, alors il ramena le petit à la maison.

- Hey Lucie ! Vient-voir la belle bête que je nous ais pêché, tu m'en diras des nouvelles !

En entendant l'annonce de son mari, la femme aux longs cheveux blonds sorti en courant de leur modeste maison. Elle s'arrêta de courir lorsqu'elle fût à la hauteur de l'homme aux cheveux noirs et scruta ce qu'il y avait dans le panier en osier qu'il tenait dans ses mains. Ne s'y attendant pas, elel ce figea sur place, n'ayant pas l'air aussi emballée que son mari.

- Tu l'as volé à qui ? Rapporte-le ! En plus, ont a pas assez d'argents pour s'occuper d'un enfant !

- Chérie, je ne l'ai volé à personne ! Il était dans ce panier, dérivant sur la mer. Tu te rends compte de la chance qu'il a eût ? Ce petit bonhomme est né sous une bonne étoile et pis, regarde comme il te sourit ! En plus, j'ai cherché partout, je n'ai aps trouvé ses parents. Il est totu seul, il a besoin de nous. N'aie pas peur Lucie, je suis certain qu'ont arrivera à ce débrouiller pour l'élever comme notre propre enfant !

- Bon, pour commencer, c en'est pas un garçon, c'est une fille, ça ce voit comme un nez au milieu de la figure et ensuite, il va falloir lui trouver un nom et trouver quelqu'un qui pourra la rajouter sur notre livret de famille pour pas trop cher.

- Tu es une fille ? Oh ce ne'st pas grave, fille ou garçon, je t'aimerais et t'élèverait de la même manière ! Yuri, ça te va comme nom ? Bien sûr, aux premiers abords, cela pourra porter à confusion, j'espère juste que cela n'influencera pas ta sexualité, car dans la famille, on aime pas trop ce genre de chose, mais lorsqu'on prend le temps de ce renseigner sur ton prénom, les gens verront qu'il veut asusi dire "Lys". Je susi certain que tu porteras ton nom comme un gant !

- Donc tu veux qu'elle s'appelle "Lys Noir" ? Hm c'est bon, j'approuve, je trouve cela très poétique et il va bien avec notre nom de famille. Allez ma Yuri d'amour, il est temps de rentrer à la maison, tu dois avoir faim ma pauvre

C'est ainsi que débuta ma vie chez un couple qui semblait, pourtant, être gentil et bienveillant, la suite vous prouvera que ce n'était pas tout à fait le cas...

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yuri
Membre
Tireuse d'Elite des Dauphins
Shade
MembreTireuse d'Elite des DauphinsShade
avatar

Date d'inscription : 07/08/2013

Nombre de messages : 181


Feuille de personnage
Mise à prix [Criminel only]: 70.355.000 Berries
Matricule [Marine Only]:
Pouvoirs:

MessageSujet: Re: Journal de bord de Yuri   Lun 6 Aoû - 20:03

Chapitre 1

Pourquoi mon cerveau est-il si avancé sur son temps alors que je n'ai que deux ans ? Un mystère que mes parents déchiffrèrent sans aucune difficultés...

- Chéri, je te l'assure ! Je ne suis pas folle ! Elle m'a bien demandé comment elle pouvait faire pour nous aider à gagner plus d'argents et elle m'a demandé ce qu'elle pouvait développer comme capacités pour avoir un emploi et elle était très sûre d'elle !

- Voyons Lucie, elle n'a que deux ans, elle ne peut pas te tenir un tel discourt ! A cet âge, les enfants apprennent à dire "Papa" ou "maman" ! C'est carrément impossible ! Yuri ! Lâche immédiatement la canne à pêche de paap, ce ne'st pas un jouet !

- C'est d'ailleurs étonnant qu'elle ait été la chercher... On dirait qu'elle est en train de l'annalyser pour savoir comment elle fonctionne !

- Je te jure que si elle la démonte pour mieux l'étudier, je vais lui montrer ce qu'il ce passe quand son père est en colère ! Yuri ! ma canne !

Alors que les adultes discutaient à l'intérieur du cas de leur enfant, cette dernière ce trouvait à côté, sur les genoux, en train d'étudier l'outil de travail qu'elle avait piqué à son père, la trouvant des plus fascinante. Son père lui donna un ordre, ce dont elle fit semblant de ne pas avoir entendu, puis lorsqu'il le remarqua, son père, un grand barbu, tonna de plus belles, ce qui fait que l'enfant lâcha l'outil et baissa la tête, avant de la relever en souriant.


"Z'ai trouillé, ze vais fabillé des obzets et papa seila content ! Vite ! Du bois !"

En entendant sa fille adoptive parler, Alfred eût l'air des plus choqué, tandis que sa femme, un joli brin de fille aux yeux clairs, eût l'air satisfaite. Peu de temps après avoir dit ce qu'elle voulait faire, Yuri ce leva et ce mit à courir en direction de la porte d'entrée. La poignée étant trop haute, elle sautilla sur place afin d'avoir l'espoir de l'atteindre. Son père, revenant de sa surprise, vint vers elle et la saisit dans ses bras, la serrant contre lui pour lui faire un câlin, ce que ne comprenait pas sa fille.

"Papa !?"

- Dit-donc toi, tu sais que tu m'impressionnes ? Comment tu as su apprendre à parler aussi bien pour ton âge ? Comment ça ce fait que tu ais de la suite dans les idées alors que tu n'as que deux ans ? Tu as toute ta vie pour te trouver du boulot, laisse-toi le temps de grandir !

"Le zouilnal c'est iligolo ! Nan ! Papa et maman pauviles, aloils ze veux pas qu'ils soient tilistes pailce que ze fais ilien !"

En l'entendant rire, son père ce mit à ce demander ce qu'elle avait pu lire dans le Mizu Mizu pour être aussi hilare. Bon, il y avait des lettres qui semblaient ne pas encore réussirent à passer dans sa petite bouche d'enfant et pourtant, son discourt était assez compréhensible et avait du sens, ce qui le rendait fier et en même temps, lui faisait peur. Qu'est-ce qu'il a bien pu rempêché des eaux comme phénomène ? Est-ce qu'il est possible qu'elle soit en avance sur son âge et qu'elle soit surdouée ? En entendant les questions intérieurs de son mari, Lucie ce rapprocha d'eux et leur sourit tendrement.

- Ne t'inquiète pas, à ce qu'il parait, il y a des enfants bien plus mûres que d'autres, ils sont juste surdoués, mais par contre, il y a des choses évidentes pour nous qui le seront moins pour elle, j'espère juste que ce n'est qu'une simple anomalie passagère. Quoiqu'il en soit, je connais un ami qui fait passer des tests de QI, il acceptera sûrement de nous en faire un gratuit. Qu'est-ce que tu en penses ?

- Eh bien, je pense que je vais aller apprendre à ma petite princesse à utiliser une scie, une ponceuse et un tournevis !

- Alfred-chéri, tu n'y penses pas ?! Tu n'es pas sérieux ?! C'est très dangereux, elel n'a pas encore la force pour tenir tout cela dans ses mains !

- Qui te dire qu'elle va tout tenir en même temps ? Et puis, si personne ne lui apprend, elle le fera en cachette et ce blessera, je préfère partager mes connaissances plutôt que de l'envoyer à l'hôpital ! En plus, elle veut ce rendre utile. Allez vient mon trésor, papa va t'apprendre à couper du bois !

- Chéri, sois raisonnable ! Alfred Kuro je te défend de franchir cette porte sinon je vais fair eune crise de nerf ! Grrr, il m'énerve quand il a une idée en tête !!!!

Les études, ça coût encore bien plus cher que l'école, donc même avec une bourse d'étudiant, elle ce disait que cela serait impossible de poursuivre l'éducation de leur fille tant aimée si elle était vraiment surdouée et que plus tard, elle voudrait avancer dans une branche universitaire. Lucie n'eût pas trop le temps de ce lamenter, car son mari prit une décision qui lui déplu fortement. Criant très fortement lorsque la porte ce claqua, elle soupira et râla en les entendant rire.

Quelques jours plsu tard, sa maman l'emmena faire ces fameux tests et cette dernière ne fût pas déçue du résultat. Remerciant grandement son ami, elle prit la feuille et sa petite et toutes les trois, elles ce rendirent dans un endroit oÙ les enfants pouvaient jouer. En faites, c'était juste un stratagème pour ce vider la tête, car elle essayait d'oublier son chagrin, car elle ne savait pas quoi faire de cette intelligence trop élevée pour une simple fille de pêcheur. Pendant ce temps, Yuri, quant à elle, s'ennuait grandement, car elle ne savait pas trop avec qui ou quoi s'amuser.

"Ze m'ennuie !!!"

Lâcha la fillette sans ce soucier de ce que pouvait penser les autres enfants de son zozotement. Tapant du pied, elle croisa les bras, l'air boudeuse, avant de remarquer que des plus grands, tourmentaient une fillette d'à peu prêt son âge.

"Hey vous êts pas gentils !!!"[/color]

S'exclama la petite fille aux cheveux gris. En l'entendant s'exclamer, les deux garçons qui tourmentaient la petite ce mirent à rigoler puis reprirent leurs actions. C'est alors qu'un caillou vint frapper l'épaule de l'un et un autre fusa tout juste après poru toucher l'épaule de l'autre garçon, comme quoi, le premier prototype de lance-pierre qu'elle avait fait avec son père était redoutable ! Les deux garçons, ayant eût la peur de leur vie, s'en allèrent en pleurant dans la jupe de leur mère. La petite qu'elle venait de protéger ce mit alors à rire et lui fit un sourire.


"S'ils t'embêtent, vient me voiil ! Z'habite pas loin. Ze m'appelle..."

- YURI VIENT ICI TOUT DE SUITE !!!!

Ayant très vite comprit qu'elle avait fait une bêtise, Yuri perdit son sourire et revint auprès de sa mère. Cette dernière l'empoigna par le poignet et la tira en direction de la maison alors que la petite faisait un signe d'au revoir avec sa petite main. Une fois à la maison, la petite fût punie, puis sa mère s'en alla trouver son père, qui venait tout juste d'accoster.


- Ah te voilà toi ! Je suis furieuse ! A cause de toi et de tes idées sutpides, j'ai faillis avoir une mère hystérique sur le dos ! Notre filel a eût la bonne idée de blesser deux garçons juste parce qu'ils embêtaient une fillette de son âge ! Pourquoi tu rigoles ? Dit-le-moi ! Cette gamine, si on ne lui apprend pas le respect, on va avoir de gros problèmes sur le dos et ce n'est pas une plaisanterie !

- J'étais un peu comme elle, mais avec plus d'années dans le ciboulot ahah ! Ne t'en fait pas va, elle n'a que deux ans, il ne faut pas l'oublier, avec le temps, elle deviendra quelqu'un de bien, j'en susi persuadé !

- M'ouais, si tu le dis, en tout cas, c'est ce que je craignais, ta filel est surdouée !

- Parfait, comme ça, je pourrais continuer à lui apprendre des trucs, je suis au moins sûr qu'elle le retiendra ! Si tu le permet, je vais enlever mes bottes et te montrer les belles prises que j'ai faites !

Ne comprenant pas pourquoi est-ce qu'il prenait toujours tout bien ce que faisait leur filel adoptive, elle commençait à en avoir marre qu'il la couvre et ne prenne pas au sérieux des choses si graves. Elle espérait qu'avec le temps, cela changera.

Sans m'en rendre compte, je venais de rencontrer le soleil de ma vie, qui allait me causer bien des tracas. Elle s'appelle Yukari, c'est ce que j'ai pu entendre avant de me faire traînée par ma mère lors d enotre première rencontre
[/color]

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yuri
Membre
Tireuse d'Elite des Dauphins
Shade
MembreTireuse d'Elite des DauphinsShade
avatar

Date d'inscription : 07/08/2013

Nombre de messages : 181


Feuille de personnage
Mise à prix [Criminel only]: 70.355.000 Berries
Matricule [Marine Only]:
Pouvoirs:

MessageSujet: Re: Journal de bord de Yuri   Jeu 9 Aoû - 21:46

Chapitre 2

Je ne comprend vraiment pas ce qui vous choque...

Alors que madame Kuro était en train de plier du linge propre, on sonna chez elle. Après avoir ouvert, son visage devint pâle, car c'était le professeur de l'école enfantine où Yuri y avait été inscrite même si ses parents ce demandaient si cela en valait vraiment la peine, enfin il fallait bien qu'elle apprenne à vivre comme une enfant de son âge, donc il était normal de la scolariser. Cela faisait une année qu'elle y était et elle avait vraiment l'impression d'y être pour rien. Le seul point positif était qu'elle ce trouvait dans la même classe que Yukari et ça, c'était trop bien ! Elle était donc presque tout le temps à ses côtés, pour l'aider quand elle ne comprenait pas ce que le prof leur demandait de faire et puis, elle pouvait la protéger dès que quelqu'un lui faisait du mal.

En faites, Yukari n'était pas le cliché de la jolie petite fille modèle, non, elle était tout le contraire. Elle n'étais pas très belle et ne pouvait pas s'empêcher d'avoir la bougeotte et de ce fait, Yuri avait des fois du mal à la suivre. Elle avait tout le temps peur de son inconscience et de ce fait, Yuri était souvent fatiguée à la fin de la journée, mais au moins, elle avait le sourire, elle était heureuse, car en plus de s'être faite une amie, elle s'était trouvée une amoureuse, car bien qu'ellle n'avait pas comprit les paroles de ses parents, elle ne ce rendait pas compte qu'elle n'avait pas le droit d'aimer quelqu'un du même sexe. Normalement, c'est mignon quand un enfant dit qu'elle a un amoureux, masi quand c'est une amoureuse, ce n'est pas souvent aussi mignon qu'on pourrait le penser, car la plupart du temps, ce n'est pas accepté à cause de la fermeture d'esprit des parents. Pour ce qui est de ceux de Yuri, ces derniers n'étaient pas au courant, enfin pas jusqu'à ce que le prof vienne dire coucou.


- Qu'est-ce qu'il ce passe ? Ma petite Yuri a fait des bêtises ?

- Non, elle n'en a pas fait. A vrai dire, elle est plutôt studieuse et apprend vite.

- Alors quel est le problème ?

- Votre fille n'est pas à sa place. Elle a beau n'avoir que cinq ans, elle pourrait passer déjà faire des examens de fin d'années et cela ne serait même pas étonnant qu'elle les réussisses. Vous rendez-vous compte madame que vous avait mit au monde un génie ? Vous ne pouvez pas gâcher un tel alent. Cependant, il faudrait que vous la motiviez, car on dirait qu'elle fait exprès d'être bête pour rester avec sa petite-copine. Je suis désolé de vous l'apprendre, mais je crois bien que son coeur est aussi en avance sur son temps et qu'elle n'est pas tombée amoureuse de la personne. Vous savez, il y a des filles bien mieux que mademoiselle Nanami.

- Qu'est-ce que... Qu'est-ce que vous insinuez ? Sortez ! Sortez de chez moi ! SORTEZ !!!!

Lucie était en soucis pour sa fillette, mais le prof la rassura, enfin pas totalement, car en apprenant la nouvelle, elle devint toute blanche, puis en écoutant la suite de la conversation, elle péta un câble et prit le balai pour chasser le prof avec, semblant être devenue franc folle en l'entendant dire que son petit coeur portait définitivement bien son prénom. Ne voulant pas avoir de problèmes et ne voulant aps ce recevoir un coup, le prof s'en alla. Lucia claqua la porte derrière elle, puis reposa le balai à sa place.


- YURI VIENT ICI DE SUITE !!!!

Gueulant et tournant dans la maison, la femme était devenue hystérique. Ne trouvant pas sa fille, elle donna un coup de pied contre l'un des meurs de la maison en jurant, avant de ce laisser tomber à genoux, ce mettnat à pleurer. Après l'annonce de sa trop grosse dose d'intelligence, voilà qu'on lui annonçait que sa fille aimait les filles, c'était vraiment le coup de grâce pour la pauvre femme qui aurait tant voulu ne jamais que son mari ramène cette enfant à la masion. Yuri, quant à elle, était chez Yukari et elle jouait avec cette dernière. Riant tout comme son amie, elle ce sentait vraiment bien à ses côtés. En voyant l'heure qu'il était, elle ce senti gênée, puis triste.

"Désolée Yukari, je dois rentrer, maman va être inquiète si je ne reviens pas à temps pour le diner !"

- Oh zut ! On ce revoit demain à l'école ?

"Ouiiii !!! Bye, je t'aime ! Dit, quand on le pourra, on ce mariera ?"

- Si tu veux, a demain !

Lui faisant un gros bisou sur la joue, Yuri prit son cartable et s'en alla, mais avant de partir, elle ce tourna pour dire ce qu'elle pensait à la fillette. Cette dernière ne semblant pas comprendre la tournure de la phrase, accepta, ce qui plu beaucoup à Yuri, qui avait le sourire jusqu'aux oreilles. Disant au revoir aux parents de sa jolie promise, elle s'en alla chez elle en courant, semblant être contente de revenir à la maison. Une fois à l'intérieur, elle pu voir sa mère en larmes, ce qui la surprit. S'approchant, elle fût surprise de voir sa mère ce redresser et lui donner une claque, assez violente pour la faire tomber au sol. Une fois debout, sa mère la scruta avec un regard haineux.

"Mais maman, je suis pas en retard, j'ai fais quoi de mal ?"

- Ne fait pas l'innocente, tu sais très bien ce qui ne va pas ! Je ne veux plus que tu ailles à l'école, c'est moi qui te donnera les cours au moins, on aura moins à payer ! Ne t'en fait pas, avec ton père, on trouvera un remède qui soignera le mal qui te ronge ! En attendant, tu es punie dans ta chambre ! ça t'apprendra à être en avance mademoiselle la surdouée !

"Mais j'ai rien fait de mal ! Je suis pas malade !"

Ce faisant traînée et enfermée dans sa chambre, Yuri ne comprit pas, ce qui la fit pleurer à chaudes larmes, car elle voulait continuer à voir Yukari et en ne pouvant plus étudier, elle la verrait moins, ce qui lui fendait le coeur. Lorsque son mari rentra du travail et qu'il demanda ce qu'il ce passait et que sa femme lui raconta toute l'histoire, elle ce reçu une baffe, ce qui l'étonna grandement.

- Même si notre fille s'est détournée du droit chemin, cela n'est pas une raison pour la traiter comme une lépreuse. J'irais lui parler et je lui expliquerait la situation, elle comprendra, j'en suis sûr !

Même s'il semblait penser comme sa femme, il ne désirait pas brutaliser Yuri. Dès qu'il lui ouvrit la porte, elle sauta dans ses bras, trop heureuse qu'il soit gentil avec elle, ce que sa mère n'eût pas l'air d'apprécier, ce demandant qui Alfred aimait le plus entre elle et Yuri, ce qui commençait à la rendre un peu jalouse.


[/color][/color]
Même s'ils sont contre mes idéaux, ils ne peuvent pas lutter contre, car c'est écrit dans mon code génétique, j'aime les filles et quoiqu'ils puissent dire, lorsque j'en aurais l'âge, j'épouserais Yukari avec ou sans leur consentement.

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yuri
Membre
Tireuse d'Elite des Dauphins
Shade
MembreTireuse d'Elite des DauphinsShade
avatar

Date d'inscription : 07/08/2013

Nombre de messages : 181


Feuille de personnage
Mise à prix [Criminel only]: 70.355.000 Berries
Matricule [Marine Only]:
Pouvoirs:

MessageSujet: Re: Journal de bord de Yuri   Lun 13 Aoû - 1:21

Chapitre 3

C'est moi la reine des sniper et je ne laisserais personne en douter !

Lucie avait fini par ce calmer et le scandale qu'elle avait créé n'était à présent, plus qu'un mauvais souvenir et la jeune fille avait pu retourner à l'école à condition qu'elle ce tienne tranquille et n'embête plus la fille des Nanami comme elle le faisait. Yuri avait promit, cependant, elles ce voyaient en cachette et bien qu'elles n'avaient que six ans, elles ce découvraient mutuellement, même si l'autre le faisait avec plus d'avidités puisqu'elle étiat en avance sur son temps, mais jamais elle ne lui aurait fait de mal, alors il n'y avait pas de soucis à ce faire là-dessus. Un jour, en fin d'après-midi, en rentrant de l'école, elle pu voir ses parents qui semblaient ennuyés, comme si quelque chose les dérangeaient.

"Papa ? Maman ? Quelque chose ne va pas ?"

- Oui mon trésor, nous sommes embêtés, car tante Lise nous invite chez elle pour le souper et vu qu'elle n'aime pas les enfants, tu ne peux pas venir avec nous et nous n'avons trouvé personne pour te garder !

"Oh c'est pas grave maman, je peux rester toute seule !"

- Tu es sûr mon coeur ?

"Oui ! Si j'ai peur, Lemon me protégera !"

- D'accord, alors si tu dis que tout ira bien, on y va ! Pense à bien fermer les volets !

- Sert-toi dans le frigo, il y a de quoi te restaurer. Bonne soirée mon ange !

"Bonne soirée papa et maman, je vous aime !"

Embrassant à tour de rôle ses parents adoptifs, ces derniers s'en allèrent en ayant le coeur léger. Les regardant partir, elle scruta le chat jaune et le prit dans ses bras. Cela ne faisait qu'une année qu'il avait rejoint la famille et la fillette semblait bien l'apprécier. Le portant jusqu'au salon, elle le plaça sur le canapé, puis s'assit et le caressa, puis elle prit le journal de son père et ce mit à le lire. En parcourant des articles, elle eût des yeux ronds comme des soucoupes.


"Oh non ! ça parte de cambrioleurs et papa n'a pas lu le journal ! Il faut que je me dépêche, sinon ils vont venir chez nous et ils vont tout nous prendre !"

S'exclamant avec sa voix d'enfant, elle ce mit à courir partout, après avoir lâché le journal, semblant ne pas savoir par oÙ commencer. Fermant très rapidement totu ce qu'elle arrivait à fermer, elle ce dit, en cours de route, que cela ne suffirait pas, alors elle mit des pièges un peu partout dans la maison, comme cela, il n'arriverait rien aux précieuses économies de ses chers parents. Après avoir passé une chouette soirée, la fillette alla ce coucher. Le chat alla dormir avec elle et cela ne dura pas longtemps avant qu'il n'y ait un grand "boum", suivit d'une sonnette d'alarme qui couvrit des jurons. Ce faisant réveiller par le bruit, la miss ce réveilla en sursaut.

"Oh non, je pensais avoir tout bien fermé ! Papa et maman comptent sur moi, je ne dois pas les décevoir !"

Sortant de sa chambre le plus doucement possible, la fillette en pyjama rose ne pouvait faire peur à personne, sauf qu'elle avait dans ses poches un lance-pierre et un petit pistolet qui tirait des balles à blanc, ce qui fait que les voleurs auraient mal, mais ne seront pas morts s'ils ce font toucher. La demoiselle aurait normalement dû avoir peur, mais ce n'étit pas le cas, elle ce sentait très confiante et sachant que l'on comptait sur elle, elle ne voulait pas décevoir. une fois à l'extérieur de la pièce, elle pu voir que deux hommes armés s'étaient prit les pieds dans ses pièges et qu'ils semblaient avoir de la peine à s'en défaire. Ce cachant derrière la porte, elle devait ce retenir de rire. Ce rendant compte qu'il y avait quelqu'un, l'un deux devint légèrement livide.


- Bob, on est pas seul !

- Panique pas Dick, c'est peut-être qu'un chat, il y a personne dans cette baraque ! Une fois qu'on sera libre, on pourra enfin tout piquer !

Le plus petit des deux, était tout fin et portait un ensemble noir avec une cagoule, empêchant quiconque de voir son visage lui permettant ainsi de rester méconnu de la population et le second, qui lui répondait au nom de Bob, contrairement à Dick, était plus grand et plus costaud autant au niveau du poids que du muscle, ce qui faisait d'eux une bonne paire de cambrioleur. Cependant, cela ne les aidaient pas à s'échapper plsu vite des petits pièges de la fillette. Lorsqu'ils réussirent enfin à ce libérer, ils eurent l'air comme soulagé. Malheureusement pour eux, dès qu'ils eurent fait un pas, ils ce firent canarder par des tirs bien précis, ce qui leur faisait terriblement mal et en même temps, faisait encore plus peur à Dick.

- Je t'avais bien dit qu'ont étaient pas seuls ! Qui est là ?

"La mort et vu que vous avez été très vilains, je vous donne un aller simple aux enfers !"

En entendant la voix enfantine bien flippante de la gamine, dont elle avait fait exprès d'accentué pour qu'elle ait un air terrifiant, comme sortie d'outre-tombes, ce qui eût son petit effet, car Dick ne bougea plus, il était comme figé par la peur, tandis que Bob, voulant être sûr qu'il ne s'agissait que d'une farce et qu'il n'y avait pas de fantôme, ouvrit la porte en la tirant devant lui et lorsqu'il vit la fillette en pyjama rose, il eût envie de rire, mais son envie s'en alla de suite lorsqu'il la vit le pointer avec le premeir pistolet qu'elle avait fabriqué, certes il ne conteanit pas des balles dangereuses, qu'importe, les terroriser était très distrayant et en plus, cela lui permettait de sauver la maison de ses parents.


"Bonsoir monsieur Bob ! Vous voulez jouer avec moi à celui qui esquivera le mieux la balle ? Ihihihih !!!"

Bien qu'elle était bien plus petite que l'adulte, à cause de sa taille d'enfant, il pouvait bien voir, à son sourire sadique, qu'elle n'hésiterait pas à tuer et de leur côté, cela ce voyait qu'ils n'avaient pas d'armes à feux.

- Allons, allons, c'est très dangereux ce genre d'outils, tu pourrais te blesser avec petite ! Dit, tu ne veux pas retourner au lit ? Tonton Bob va te raconter une jolie histoire pour t'endormir et ce que tu as vu ne seras bientôt qu'un lointain souvenir. Hein ? Tu veux ?

[coor=violet]"Me touchez pas ! Vous êtes vilain, vous, vous êtes pas lavé les mains et en plus vous avez pas enlevés vos chaussures avant de rentrer, pis vous avez pas sonné avant de rentrer et c'est pas bien ! Papa et maman non plus ils sont pas riches, ont a juste assez d'argents pour vivre, alors du balais sinon je vous fais éclater la cervelle comme une citrouille !!!"[/color]

Alors que l'homme tenta de ce justifier, la gamine tira un coup, faisant bien exprès de viser de façon à ce qu'elle ressorte de la maison par le trou qu'avait fait les bandits. Ces derniers, en l'entendant parler, eurent l'air très étonné par sa maturité, surtout à son âge. Sa voix, par contre, n'était pas trop crédible à cause du fait qu'elle était toute fluette, mais en s'énervant comme elle le faisait, il y avait de quoi comprendre qu'elle ne plaisantait pas.


"Vous êtes sourds ? Je vous ais dit de partir !"

Tirant une fois de plus, ils préfèrent s'en aller, car cette gamine avait l'air de très bien savoir ce qu'elle faisait et ils ne voulaient pas mourir, donc ils préférèrent obéirent. Une fois à l'extérieur, ils ce firent attraper par la marine, tandis que ses parents venaient à peine de rentrer. En les voyant, Yuri sauta dans leurs bras.


"Papa ! Maman ! Je suis contente de vous revoir ! J'ai été une bonne fille, j'ai défendu la maison ! Je suis une bonne artilleur ! Plus tard, je serais tireuse d'élite et vous serez fiers de moi !"

- On est déjà très fier de toi, inutile de te projeter dans l'avenir, ont est très heureux que tu sois entré dans notre vie

En entendant ces mots, Yuri sourit davantage. Après avoir coffré ces malfrats, la marine expliqua qu'une voisine avait entendu des coups de feu chez eux et de ce fait, ils avaient agit en conséquences. Etant vraiment fier de leur enfant, Lucie ce dit qu'Alfred avait bien fait d'insister sur le fait de lui apprendre la construction d'armes et comment s'en servir, sinon le peu d'économies qu'ils avainet de côté seraient parties en fumée. Puisqu'on les avaient également averti de ce détail, ils avaient décidés de rentrer plus tôt et au final, Yuri n'avait pas eût besoin d'eux pour ce débrouiller.


Comme quoi, il suffit d'un simple détail pour savoir ce que l'on veut vraiment faire de sa vie...

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yuri
Membre
Tireuse d'Elite des Dauphins
Shade
MembreTireuse d'Elite des DauphinsShade
avatar

Date d'inscription : 07/08/2013

Nombre de messages : 181


Feuille de personnage
Mise à prix [Criminel only]: 70.355.000 Berries
Matricule [Marine Only]:
Pouvoirs:

MessageSujet: Re: Journal de bord de Yuri   Dim 4 Nov - 1:38

Chapitre 4

Approchez, je vous attend de pied ferme t je vous assure que vous allez suer !

Depuis son exploit, ses parents lui faiaient un peu plus confiance et son père la formait de plus en plus dans l'art du maniement d'armes à feu et la coachait également dans ses créations, dont elle semblait avoir de plus en plus de facilité à construire. Avec son imagination, elle avait pu permettre à ses parents d'avoir un tout petit peu plus d'argents de côté, mais ce n'était toujours pas suffisant pour vivre correctement, alors la gamine ce donnait corps et âme pour le bien-être de sa famille, tout en continuant à aller à l'école, faire ses devoirs et passer du temps avec Yukari. Allant sur ses huit ans, la petite demoiselle semblait vraiment savoir ce qu'elle voudrait faire plus tard, comme métier, même si elle l'avait déjà dit plus d'une fois à ses parents, qui, au début, pensaient qu'elle avait encore le temps avant de trouver le métier de ses rêves, mais à présent, ils semblaient en être asusi persuadés qu'elle.

A cause du port à oreille, la nouvelle s'était vite répandue comme quoi, une étrange fillette était devenue une experte dans la création et maniement d'armes, ce qui faisait la fierté de ses parents. Yuri, elle, pensait que c'était normal qu'on parle d'elle, car venant d'une enfant, ce type d'informations n'étaient pas courantes et il fallait bien parler de quelque chose dans l'île où elle vivait. Au moins, ce qu'elle avait fait lui permettait de sortir plus souvent toute seule avec ou sans Yukari, car leur parent respectifs leur faisaient confiance. Cependant, en allant s'aérer les idées en allant au parc, elle ne pensait pas une seule seconde qu'elle ce ferait enlever. Alors qu'elle était sur le banc, à réfléchir, elle senti quelque chose s'approcher derrière elle, mais elle n'eût pas le temps de réagir que déjà elle sentait un mouchoir imbibé d'un étrange liquide ce poser sur son nez, ce qui l'endormit très rapidement. Lorsqu'elle ce réveilla, elle pu ce rendre compte qu'elle ce trouvait dans une chambre, qui n'était pas du tout la sienne.


*Je suis où là ? C'est quoi cette mauvaise blague ?*

Ce questionna la demoiselle en remarquant qu'elle ce trouvait sur un lit bien trop grand pour sa taille d'enfant. C'était une chambre très simple, avec le minimum d'accessoires pour y vivre, ce qui lui fit alors songer qu'il s'agissait d'une chambre d'ami. Quelques minutes plus tard, après s'être assie sur son lit, elle pu voir la porte s'ouvrir doucement, tandis qu'un homme cagoulé pénétrait à l'intérieur en déposant un sac de matériel devant ses pieds.

- Tu es désormais notre esclave. Je te conseil de travailler le plus possible sur des armes afin qu'on puisse les vendre et gare à toi si tu échoues !

Peu de temps après avoir dit cela, il s'en alla en refermant la porte à clef derrière lui. Pas du tout apeurée, Yuri prit le sac, puis ouvrit la fenêtre du premier étage et avec beaucoup d'agilités et de dextérités, elle réussi à descendre en ayant le cran nécessaire pour le faire. Une fois sur la terre ferme, elle s'enfuit en courant le plus possible, sans que ses kidnappeurs n'aient remarqués qu'elle était partie. Ce ne fût que lorsqu'elle arriva chez elle qu'elle arrêta de courir. Rangeant ainsi le sac dans l'endroit de stockage, elle entra par la suite chez elle et fit un gros câlin à sa maman, qui la scruta avec un air intrigué, ce demandant ce qu'il c'était passé.

"Maman, il y a des méchants hommes qui m'ont enlevée, mais t'inquiète pas, j'ai bien géré la situation. Par contre, je suis fatiguée, je vais aller dormir, bonen nuit !"

Sa maman, ce demandant si c'était vrai ou non, laissa sa fille lui faire un bisou, avant de disparaître dans sa chambre. Après avoir bien réfléchit, Lucie ce mit à rigoler, ce disant que sa fille était vraiment un sacré phénomène, car elle était revenue comme de rien, comme si elle était partie faire une balade, alors qu'elle devait avoir eût la peur de sa vie. Ce disant que plus tard, elle allait devenir quelqu'un de formidable, elle sourit en ayant hâte de dire la bonne nouvelle à son mari, enfin si on pouvait appeler cet instant de la journée une bonne nouvelle.


Vous, vous demandez encore en quoi mes parents son si méchants ? Patienter, vous allez bientôt le savoi.

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yuri
Membre
Tireuse d'Elite des Dauphins
Shade
MembreTireuse d'Elite des DauphinsShade
avatar

Date d'inscription : 07/08/2013

Nombre de messages : 181


Feuille de personnage
Mise à prix [Criminel only]: 70.355.000 Berries
Matricule [Marine Only]:
Pouvoirs:

MessageSujet: Re: Journal de bord de Yuri   Dim 4 Nov - 22:11

Chapitre 5

Vous qui vouliez tant savoir pourquoi je n'aime plus mes parents et d'oÛ vient ma déprime chronique, vous allez être servi

"Voilà, tu peux ouvrir les yeux !"

- Oh Yuri ! Elle... Elle est trop belle ! Tu m'apprendras à la manier ?

"Bien sûr ! Je t'apprendrais en cachette, je n'aimerais pas que nos parents me grondent pour t'avoir offert une arme ! Bon désolée ma chérie, je dois y aller, papa et maman m'attendent, car à ce qu'il parait, ils ont quelque chose à me dire d'important"

- D'accord ! Tu reviendras me raconter ce qu'ils t'on dit ? J'ai envie de savoir ! Tient ! Désolée, je sais rien faire de mes dix doigts, mais au moins, tu penseras à moi

"Merci beaucoup ! J'en prendrais soin ! A plus !"

Elle avait demandé à Yukari de fermer les yeux, puis elle avait mit dans ses maisn, une jolie dague bien scuptée et maniable. Certes, ce n'était pas un cadeau approprié pour une fillette de neuf ans, amsi qu'importe, Yuri s'en moquait bien, car pour elle, c'était le plus beau cadeau qu'elle pouvait lui faire et lorsqu'elle ouvrit les yeux, elle fut émerveillée par le travail de sa meilleure amie, qui était le plus beau cadeau qu'elle avait reçu jusqu'à présent pour son anniversaire. Partager ce secret avec elle plu beaucoup à Yuri, qui accepta. Yukari lui offrit un noeud noir, qui plu aussi beaucoup à la fillette, qui le mit directement dans ses cheveux, car elle aussi avait eût son anniversaire, mais deux semaines plsu tôt. Ce faisant chacune un bisou, Yuri s'en alla en ayant l'air la plus heureuse des filles de l'île, ce qui allait radicalement changé par la suite.

Lorsqu'elle arriva enfin chez elle,r elle pu remarquer que ses parents étaient dans le salon et ne l'attendaient pas à la cuisine, avec une mine réjouie, comme à leur habitude. Ce posant des questions, elle commença par caresser Yellow, qui était venu lui dire bonjour, puis elle s'en alla dans la pièce, avec beaucoup moins d'entrains que tout à l'heure. Qu'est-ce qu'il ce passait ? Ils avaient une mine tellement abattue, on aurait dit qu'il venait d'y avoir un mort dans la maison ! C'était une ambiance qui ne plaisait pas du tout à la fillette, qui dégluti difficilement, avant de s'asseoir par terre, les jambes en tailleur, sur le vieux tapis où le chat jaune vint ce coucher à côté d'elle.


"Vous vouliez me parler de quelque chose d'important ? De quoi s'agit-il ?"

- Eh bien ma petite fille chérie, sache que quoi qu'on puisse te dire, tu resteras toujours dans notre coeur

- Oui, on t'aime de tout notre coeur

En les entendant dire ces paroles, elle avait l'impression qu'ils allaient fondre en larmes, ce qui l'étonna, car d'habitude, ils n'étaient pas triste quand ils lui parlaient. Qu'est-ce qu'ils pouvaient bien lui avouer ? Un terrible secret ? Sur elle ? Lequel ? Elle haussa un sourcil,  ce demandant quelle comédie ils étaient en train de lui jouer.


- En faites... Tu n'es pas notre fille

- Nous t'avons adoptée

En entendant cette révélation, Yuri faillit tomber à la renverse tellement elle était choquée par cet aveu. Comment ça ? Elle n'était pas leur fille ? Elle avait toujours pensé qu'elle l'était ! Cependant, elle était tellement surprise par cete annonce qu'elle ne savait pas si elle devait être triste ou non, car il devait sûrement bien y avoir une raison.

"Mes parents m'aiment pas ? J'étais pas voulue ?"

- On ne sait pas mon amour, je t'ai trouvée dans un panier qui a sûrement dû dérivé jusqu'ici. C'était peut-être un accident, tu as peut-être été emportée par la montée des eaux par une faute d'inattention, mais ce qui est sûr, c'est que j'ai cherché pas retrouvé tes parents

Ce voulant être rassurant, son père adoptif lui raconta comment il l'avait trouvé. Suite à ce récit, Yuri fit une moue mécontente, avant de ce lever pour aller ce jeter dans les bras de ses parents, ce qui eût la'ir de les surprendre.

"C'est pas grave si je sais pas qui sont mes vrai parents, pour moi, vous êtes mes vrais parents et je vous aimes ! Pourquoi vous avez toujours l'air triste ?"

Ses parents semblaient être contents qu'elle réagisse bien malgré son jeune âge. Cependant, ils avaient toujours l'air triste et Yuri ne comprenait pas, surtout qu'elle avait bien réagit. Elle recula un petit peu, pour mieux les observer


"Papa ?! Maman ?! Il y a un problème ?"

- Il n'y en a plus, car grâce à tes talents, tu nous a permit de régler toutes nos dettes

"Oh super ! Je suis trop contente !"

- Oui, c'est ça ! Allez va jouer dans ta chambre !

Yuri était toute contente de pouvoir servir à quelque chose, mais si elle avait remarqué le regard que lançait son père à s amère, elle aurait été beaucoup moins souriante. Lui parlant avec un ton un peu énervé, son père lui demanda d'aller dans sa chambre, ce qu'elle fit volontier, suivit du chat avec qui elle ce mit à jouer avec tout en lui présentant ses armes et ses poupées.. Oui, on peut bien être un génie dans sa tête et avoir encore une âme innocente d'enfant, enfin plsu pour très longtemps.. C'est en jouant tranquillement qu'elle entendit ses parents s'engueuler, qu'elle sursauta ne s'y attendant pas et ne comprenant pas de quoi il était question. Après avoir mangé le repas du soir, on sonna à la porte.

"Je vais ouvrir !"

- Non ! Toi tu restes là et tu ne bouge pas !

Lui aboyant une fois de plus dessus, Yuri baisa la tête en ce demandant ce qu'elle avait fait pour qu'il ne soit pas très gentil avec elle., alors que d'habitude, il était adorable avec elle, ce qui la rendait un peu triste. Les entendant parler, Yuri ne semblait vraiment pas comprendre de quoi il s'agissait, jusqu'à ce que cet homme louche pénétra dans la cuisine pour la juger du regard, avant de sourire de toutes ses dents, affichant un air satisfait, qui faisait un peu peur à la fillette.


- En effet, c'est un très joli spécimen ! Dit-moi petite, tu t'appelles comment ? Tu as déjà eût un rapport avec un garçon ? Est-ce que tes culottes ont déjà été remplies de sang ?

"Vous ! Je vous aime pas ! Vous me poser des questions étranges et vous avez pas l'air d'être un homme honnête !"

Ne comprenant absolument pas où il voulait en venir avec ses questions, elle croisa les bras et accentua le mot "pas", pour être sûre de bien ce faire comprendre, tout en scrutant l'homme avec un regard froid. Ses parents étaient gênés, tandis que l'homme ce mit à éclater de rire.

- Tu as raison de ne pas me faire confiance. Je suis capable de faire du mal à ton chat si tu ne te montres pas coopérative

Faisant preuve d'un grand sang-froid, Yuri sorit son pistolet de son petit soutient-gorge et tira sur l'épaule de l'homme, lui faisant une belle balafre qui pissait le sang. Sa mère lui colla une bonne claque, tandis que son père accourait vers l'homme pour lui soigner sa blessure, ce qui surprit la fillette.


"Mais maman ! Il est méchant cet homme, j'ai agis pour notre bien à tous ! Vous devez le chassez et non le soigner !"

- Yuri... Quand je t'ai dis que tu nous aidais à régler nos problèmes avec tes talents, c'est parce que nosu avons vendu tes services à cet homme, alors à présent, tu es une gentille fille et tu lui répond !

"Oui maman... Je m'appelle Yuri... Je... J'aime pas les garçons et non... Enfin, je crois pas, je sais pas..."

En entendant le ton grinçant de Lucie, Yuri comprit qu'elle faisait tout pour garder son calme et éviter de faire une crise d'hystérie, comme elle avait parfois l'habitude de le faire lorsque sa fille n'agissait pas dans son sens. Baisant alors la tête, Yuri répondit et l'homme, qui venait d'être soigné, lui tapota la tête, l'air satisfait.

- C'est bien, c'est très bien, tu vois que tu peux être une gentille fille quand tu le veux. Mes amis, ce soir, vous allez faire fortune, car avec ce que je viens de voir et d'entendre, je double la mise ! Votre petite lionne serait vendue à un excellent prix, je peux vous l'assurer ! Tenez, voici votre chèque !

Une expression d'incompréhension ce lisait sur le visage de la fillette, qui semblait ne pas en croire ses oreilles. Ils venaient de la vendre ? Elle avait bien entendu ? Alors qu'il remplissait un bout de papier, Yuri ce leva et ce précipita vers la porte d'entrée pour essayer de l'ouvrir, mais elle était fermée, alors le temps qu'elle la déverrouille l'homme avait fini de régler la note. Il la rattrapa et la saisit par le bras pour la mettre à l'intérieur d'un sac. Yuri criait beaucoup et agressait sasn remord son acheteur en le griffant et en le mordant, tout en ce débattant, ce qui fait qu'il dû lutter pour la plonger à l'intérieur de l'énorme sac. Il eût du mal à attacher le bout pour qu'elle ne s'enfuie pas et ses parents ne faisaient rien pour venir la sauver, ce qui la fit beaucoup pleurer, car à cet insant précis, elle avait vraiment besoin d'eux. Elle donnait des petits coups dans le sac et tentait de griffer la toile pour ce libérer, tandis que ses cris étaient étouffés par le tissu. Après être parti avec la gamine, ses parents pleurèrent beaucoup, de joie et de tristesses à la fois, heureux parce qu'ils étaient sauvés et malheureux parce qu'ils avaient dû ce séparer de leur précieuse petite fille chérie.

Voilà, c'est depuis ce funeste jour que mon calvaire à débuté

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Journal de bord de Yuri   

Revenir en haut Aller en bas
 
Journal de bord de Yuri
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» naomh + journal de bord
» Carnet de bord
» WebUpdater ou bien tableau de bord de myGarmin ?
» tableau de bord garmin
» Demande de permission de monter à bord !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
One piece RPG :: Avant-tout :: Fiches :: Fragments d'Histoire-
Sauter vers: